Histoire de cul !

« Elle a un cul ! … Non, mais elle a un cul ! »

Lolo n’en revient pas… 

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

« A toi, à mots ! »  est un jeu dont le principe consiste à poursuivre un texte à tour de rôle et en respectant des contraintes propres à chaque partie.

Les règles du jeu, ici, sont les suivantes :

  1. Chacun propose une phrase (pas plus !) qui suit le dernier commentaire* en ligne,
  2. sans utiliser la lettre « q »,
  3. et en faisant ressortir au moins une fois le son « ku » ! (comme dans ma 1ère phrase)

ATTENTION, pour l’intérêt du jeu :

Gardez en tête le fil de l’histoire que l’on se raconte !

  • Il n’est pas autorisé de faire deux propositions de suite.
  • Les propositions qui ne me sembleraient pas répondre à ces  règles seront écartées.
  • N’hésitez pas à rejouer plus tard et tenter de placer vos idées aussi nombreuses soient-elles, dans la tournure nouvelle que prend ce texte, au fil des suggestions.
(*) ALLEZ TOUT EN BAS ! … l’histoire se lit au fil des commentaires de haut en bas !
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Et qui sait, peut-être une histoire, drôle, émouvante, saugrenue émergera  !

NB : tout commentaire autre qu’une proposition au jeu sera supprimé pour ne pas rompre avec la continuité de  l’histoire.
Publicités

25 commentaires pour Histoire de cul !

  1. Antonio dit :

    « Les carottes sont cuites, mon petit ! … et dix de der ! » lâche Julie avec un sourire malicieux.

    J'aime

  2. Lolo compte, les points adverses s’accumulent, il regarde Simon, grimace, son téléphone sonne, il s’excuse…

    J'aime

  3. Sabine dit :

    recule sa chaise, se lève et décroche le combiné: « Allo?

    J'aime

  4. … Oui… oui… je suis chez Pierre et Julie avec Simon, on joue à la belote… t’es curieuse ! … non… non… je savais pas… oh, non ! … j’arrive ! »

    J'aime

  5. Gwenaëlle dit :

    « hein, tu te sauves ? T’es culotté de nous abandonner » articule Julie furieuse

    J'aime

  6. Antonio dit :

    Lolo accuse le coup : « c’était Carine, son frère est de nouveau cocu et il cuve sa cuite au Cube, le bar en bas de chez nous, elle m’a demandé de le récupérer ».

    J'aime

  7. Gwenaëlle dit :

    ‘Tu parles d’Hercule ? C’est curieux, j’ai cru l’apercevoir ce matin même au
    cou d’une certaine Cunégonde…’

    J'aime

  8. « Hercule, c’est ridicule comme prénom ! ajoute Simon, tournant sa cuillère dans un café cubain procuré par Julie chez son torréfacteur.

    J'aime

  9. Gwenaëlle dit :

    ‘Ridicule ou pas’ dit Julie ‘il récupère Lolo avec son cinéma tout masculin, Cunegonde, oui mais cocu, non !’

    J'aime

  10. Antonio dit :

    Une manière d’occulter toute culpabilité, non ? … Vous n’avez pas vu mon cuir ? Je l’avais posé sur la chaise à bascule !

    J'aime

  11. Gwenaëlle dit :

    ‘Je l’ai mis dans la cuisine avec ton porte document.. ‘

    J'aime

  12. Sabine dit :

    Lolo prit sa veste éculée, son porte-documents et sortit rejoindre Hercule au bar Le Cube

    J'aime

  13. « S’il te plaît Hercule, je n’ai cure de tes élucubrations ! Tu ne peux pas écumer les bars sans me casser les couilles ? »

    J'aime

  14. Gwenaëlle dit :

    ‘cu..cuoi ? Ma cure ?’ articule t il en voyant Lolo ‘ma cuite, plutôt.. tiens, à la tienne, cul sec !’

    J'aime

  15. Antonio dit :

    Le verre de vodka au curaçao percute la cuisse d’Hercule laissant s’évacuer un filet bleu sur le carrelage blanc.

    J'aime

  16. PunkyLya dit :

    Le patron du bar furax : « déjà il cuve Hercule en faisant fuir tous les clients mais je nettoierai pas, et j’attends ma femme….ah celle là alors, je dois aller en cuisine mais elle s’en fout, à part les manucures et compagnie… »et la porte s’ouvre enfin, une femme assez vulgaire avec ses cuissardes entre et va derrière le comptoir où le patron lui lance : « ah ben c’est pas trop tôt Cunégonde, j’ai mon poulet curry à préparer et la cuvette des chiottes va pas se nettoyer toute seule!!! »

    J'aime

  17. « Oh, Cuny, mon petit écureuil !  » Hercule, complètement cuit, s’approche outrageusement de la femme du cuisto, l’acculant contre le comptoir.

    J'aime

  18. PunkyLya dit :

    Voyant et entendant cela, Etarcumul,le patron (il porte bien son nom étant irlandais et n’ayant pas l’habitude de se faire « enculer », il s’est mis au culturisme) intervient mais son élocution bafouillante, il s’ébouillante l’entre jambe et dans l’affolement s’assoit sur sa casserole et se brule le cul!!!

    J'aime

  19. Antonio dit :

    « T’as poussé le culot un peu loin mon chéri, je serais toi je prendrais mes jambes à mon cou et j’irais cuver ailleurs », conseille Cuny à son amant, se dégageant aisément du cul de sac d’un coup de cuissard dans les couilles.

    J'aime

  20. PunkyLya dit :

    Hercule décuva d’un coup en voyant Etarcumul le cuistot et patron, costaud et courtaud, tout rouge de rage, il prit le chemin vers la sortie, non sans caresser la cuisse de sa Cuny, et en gueulant : « et ma Cuny, tu viendras pas ramper sur ton gros cul pour avoir un cunnilingus digne de ce nom, tu te contentera d’Etarcumul et de sa vieille langue de cuir éculé et de l’écume sortant de sa bouche pour venir t’embrasser héhé!! j’irai cuver ailleurs ça c’est sûr, bande de cul-terreux!!! » et ni une ni deux, Hercule partit en courant et tourna à droite, à gauche et se retrouva dans un cul-de-sac….il se dit en lui même « décidément, les emmerdes je les accumule!!! » car Etarcumul….

    J'aime

  21. Antonio dit :

    car Etarcumul était plutôt du genre à cultiver la rancune…
    « Excuse-le, tente de le calmer Lolo, avec l’alcool sa connerie se décuple, tu sais bien… je vais le récupérer avant une nouvelle cata » et il s’excuse à son tour.

    J'aime

  22. PunkyLya dit :

    Une fois Lolo partit, Etarcumul dit à sa Cuny : « C’est terminé Cunégonde, dorénavant, tu vas récurer et passer en cuisine, aucunement je ne veux te voir avec un client, c’est bon tu percute??!! »

    J'aime

  23. Cuny s’exécute sans discuter, habituée aux crises d’autorité récurrentes de son concubin.

    J'aime

  24. PunkyLya dit :

    Lolo, récupère son ami Hercule dans une ruelle obscure, essayant d’uriner cul-nu, le pantalon en bas des chevilles, le retient juste avant de percuter sa tête de plein fouet contre le mur et là Hercule lui annonce :  » je vais partir, je laisse ma femme Tentacule, j’aurai du me méfier avec un nom pareil, un véritable succube, et puis mes deux gamins Pédoncule et Tubercule, juste ça m’attriste de laisser mon chien un Curly-Coated Retriever du nom de « lèche cul » à cause de sa manie à se lécher le cul toute la journée!mais c’est décidé, je vais me procurer des billets pour Calcutta et je récupère la belle Cuny ».

    J'aime

  25. Antonio dit :

    T’as l’imagination d’un Kubrick malgré ta minuscule cervelle, mais ton escapade avec Cunégonde s’arrête ici, rue Custine, chez ta soeur… Tentacule et Pédoncule, t’as pas honte de ridiculiser les prénoms kurdes !

    J'aime

Ce que ça vous inspire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s