Toilettes

Une envie d’écrire pressante ? … Besoin de se laisser aller, de lâcher prise devant tous ces mots qui gargouillent en vous ? … Envie de pisser de la ligne sans compter, avec comme seul but de se sentir léger après ?

C’est en bas, premier post à gauche !

.___
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.

Merci de vous retenir dans tous propos grossiers ou scatologiques !

Publicités

18 commentaires pour Toilettes

  1. Je n’aime pas devoir me lever quand j’ai encore sommeil.
    Je n’aime pas me voir encore couché quand je n’ai plus sommeil.
    Je n’aime pas devoir dire oui quand je pense non.
    Je n’aime pas m’entendre dire oui quand je pense non.
    Je n’aime pas devoir rire quand ça n’a rien de drôle.
    Je n’aime pas m’entendre dire que ça n’a rien de drôle.
    Je n’aime pas ne pas savoir quand on me pose une question.
    Je n’aime pas m’entendre répondre quand même à la question.
    Je n’aime pas …

    J'aime

    • Gwenaëlle dit :

      Je n’aime pas le réveil matin
      Je n’aime pas partir sans déjeuner
      Je n’aime pas courir pour avoir mon train
      Je n’aime pas cette dame qui parle fort dans son téléphone
      Je n’aime pas cette foule amassée sur le quai
      Je n’aime pas qu’on me bouscule
      Mais …
      j’aime entendre les oiseaux en me réveillant
      J’aime prendre le temps de boire mon thé brûlant
      J’aime sortir dans la nuit finissante
      J’aime l’air frais sur mon visage 
      J’aime voir les premières lueurs de l’aube 
      J’aime me poser dans ce wagon
      J’aime retrouver mon livre abandonné la veille
      J’aime me laisser bercer par le roulis du train
      J’aime découvrir les tours de La Défense dans le soleil levant
      J’aime ces millions de reflets dans les vitres dépolies
      J’aime descendre ce parvis qui me conduit vers cette nouvelle journée

      Plaisirs et déplaisirs d’une journée ordinaire…

      J'aime

  2. On ne devrait jamais compter les morts par milliers,
    Un mort c’est toujours au singulier,
    Des milliers de morts c’est toujours trop singulier !

    J'aime

  3. Smoreau dit :

    Envie de dessiner un graffitis dans tes toilettes en ce lundi de Pâques. Les cloches ne sont pas passées… j’ai cherché dans le jardin, sous les feuilles pas encore poussées, sous les fleurs encore en boutons. Pas la queue d’un oeuf, pas de lapin en chocolat… Mon enfant intérieur pleure.

    J'aime

  4. Angélique SISSOKO dit :

    Est-on doué pour la vie?
    Naît-on doué pour la vie?

    Ou bien la vie choisit-elle?
    Son chant de mésange en éclaireur
    Son énergie, son appétit
    Son sourire ,son soleil
    Et l’avenir toujours renouvelé
    Promesse d »éternels inconnus
    Offerts à ses seuls enfants chéris
    Inconscients pourtant
    Et qui combattent alors avec confiance et sérénité

    Et pour les autres? Lourdeur
    Labyrinthes obscurs
    Pour une errance répétée
    Synonyme de doute ,de culpabilité ,et de solitude?

    J'aime

  5. Pascalou dit :

    J’ai plus de PQ mais il me reste quelques courants d’R.
    Prout à la ligne

    J'aime

  6. Anaïs dit :

    Le monde est stone… Eric Charden est mort !

    J'aime

  7. Antonio dit :

    Proverbe de chiotte : Qui tire la chasse perd sa place !

    J'aime

  8. Gwenaëlle dit :

    Retour d’Andalousie
    Oui les villes andalouses sont belles, généreuses, agréables à s’y promener, à s’y arrêter, à flâner, à visiter. Il y a toujours quelque chose à admirer le coin d’une rue tournée. Elles ont toujours quelque chose à offrir. Et les palais, églises, alcazar, chapelles, abbayes, monastères sont de vrais merveilles. Que l’homme peut faire de belles choses !
    Mais elles sont belles aussi de leurs odeurs. Le printemps nous offre le parfum de sa nature en fleurs. Les orangers en fleurs nous arrosent de leur senteur au moindre détour. Mais également les roses, les citronniers, les églantiers et bien d’autres. Sans compter la beauté des parterres fleuris. Un bonheur d’y déambuler. Le soir venant, les orangers gorgés de chaleur, nous enivrent de leur arôme qu’ils nous restituent.
    Vient alors le moment des tapas sur une placette animée avec un verre bien frais. Moment de détente et de convivialité, à écouter cette langue que je ne comprends pas mais qui me chante aux oreilles.
    Bienheureux vous qui n’avez jamais vu Séville, Cordoue, Grenade …!

    J'aime

  9. Antonio dit :

    Ouh lala j’tiens plus ! … vite, vite, faut que ça sorte… zip !
    « Dites à Nelson Monfort de se TAIIIIIRE, PITIE! »
    Aaah !

    J'aime

  10. Lisa dit :

    J’aime vivre simplement
    On ne sait plus trop faire ça aujourd’hui
    On se complique la vie
    Moi je chante
    Je rie
    Je pleure puis je sourie
    J’attend
    Je recommence
    J’écris
    Je lis
    Je cours
    Tout cour
    J’ai peur
    D’avoir peur
    Je suis humaine
    Je stress
    Mais quand il pleut
    Les gens heureux
    Je les envie
    D’avoir envie
    De chocolat
    De coca
    Mais pas tout à la fois
    La poesie
    C’est très jolie
    Et puis la vie ?
    Et le bohneur?
    C’est ça .
    C’est ça?
    Oui c’est tout ce que je viens de cité
    Au pluriel, comme au singulier
    On se complique trop la vie
    Alors que moi
    Je l’a vis, cette vie.

    Haaaaaaa! Sortir des mots comme ça c’est très efficace!
    Essayez!

    J'aime

  11. eliott1306 dit :

    C’est l’endroit où il ne faut pas oublier d’aller jusqu’à la dernière goutte…

    J'aime

  12. Gwenaëlle dit :

    Bien aise que certaines personnes quittent notre belle France, elle est trop bien pour eux !

    J'aime

  13. Antonio dit :

    Tous s’en défendent, le public comme le privé, les politiques comme les assistés, des niches fiscales aux comptes cachés, des arnaques à la sécurité sociale aux revenus non déclarés, je n’ai rien à me reprocher…

    Les privilèges, c’est comme les pets… il n’y a que ceux des autres qui sentent mauvais !

    Et d’ajouter : les silencieux sont ceux qui sentent le plus mauvais !

    J'aime

  14. Pôle emploi
    Poliment
    Paul Henry
    Asseyez-vous !
    Polyvalent
    Polycopié
    Polichinelle
    Vous disiez ?
    Paul Huchon
    Polochon
    Polisson
    Pollution
    Signez en bas !
    Politique
    Policé
    Polémique
    Polaroid
    Polar oh oui !
    Pôle position
    Pôle nord
    Pôle sud
    Polaire
    J’ai froid !
    Paul emploie
    Paul i’ ment
    Paul en rit
    Paul au volant
    S’en va
    Sans emploi
    Comme il est venu
    La tête dans les nuages.

    J'aime

  15. Sabine dit :

    Elle – Quand on n’a rien à dire, on peut le dire quand même?
    Lui – Ben non.
    Elle – Oui, mais si je veux dire que j’ai rien à dire?
    Lui – Tu fermes ta gueulle.
    Elle – Ben alors pourquoi tu me réponds?
    Il serra ses mains autour de sa gorge. Elle se tut. De toute façon elle n’avait rien à dire…

    Hep,Antonio, t’as quelque chose à dire, sur les huchon, polochon,Polisson Pollution? Tu as oublié cornichon et capuchon. Je m’appelle Sabine Huchon… à l’école ça donnait:
    – ça pine, nichon?

    Sans rancune aucune. Sabine

    J'aime

Ce que ça vous inspire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s