Mari à tout prix…

Episode 6, saison 1                                                     Episode précédent >>


M
athilde, mariée, 29 ans, dévouée à son mari, nostalgique de ce jour merveilleux de septembre 2002, déjà 10 ans !
Sandrine, célibataire, meilleure amie de Mathilde, 33 ans, l’âge du Christ, rien à foutre, pas croyante, le mariage très peu pour elle, aime faire la fête, danser, boire un p’tit coup… ou deux, s’habiller et transgresser les codes dès qu’elle peut.
Catherine, célibataire, collègue de Mathilde, 38 ans, à fond sur Meetic, veut fonder une famille, elle approche de l’âge critique, rêve d’un mariage en grand avec une robe blanche… elle y croit, le moral toujours au beau fixe !
Laetitia, divorcée, patronne de Mathilde, 2 enfants, la quarantaine, terminé les mecs qui ne s’assument pas, veut profiter des bonnes choses, voyager et rencontrer du monde, se lancer dans un nouveau projet…
Joëlle, mère de Mathilde, 57 ans, veuve depuis 5 ans, habitée par le deuil, les hommes, le mariage, c’est derrière elle…

« C’est celle-là que je veux ! » 

Laetitia fixe Catherine d’un air dubitatif :

L : Tu vas te marier ?
C : Ouiiiiii ! … Ca y est, il a dit oui !
L : Comment ça il a dit oui ? …
C (haussant les épaules) : Ben oui quoi, il a dit oui !

L (incrédule) : Tu veux dire que c’est toi qui l’as demandé en mariage ?

Mathilde, concentrée jusque-là sur ses dossiers, lève soudain la tête vers sa collègue.
M : Quoi ? … Tu vas vraiment te marier ?
C (excitée et toute fière) : Ouiiiiii ! … Hier je lui ai demandé.
L : Ton informaticien à lunettes, là ?
M : Le technicien qui est venu t’installer ton nouveau poste avec Office 2010 ?
C : Oui… Mon Régis ! Ca y est, c’est le bon. Je le sais !
M (stupéfaite) : Tu lui as carrément demandé ? … wha !
C : Je veux fonder une famille, moi. L’heure m’est comptée.

Si je devais attendre qu’il se manifeste, j’ai peur qu’il ne se fasse griller par ma ménopause.

M : Mais ça ne fait même pas un mois, Cathy, tu le connais à peine !
C (du tac au tac) : Toi tu t’es bien mariée après deux ans de vie commune et apparemment tu n’avais pas tout cerné chez Paul. Alors !
M (vexée) : Hein ? … Qu’est-ce que tu racontes ? Ca n’a rien à voir !
C : Pardon, Mathilde, je ne voulais pas dire ça. Mais comprends-moi, je ne peux pas attendre indéfiniment. S’engager c’est toujours prendre un risque de toute façon. Hein ?
L : Tu as raison, Cath, on ne connaîtra jamais assez les hommes. Ils ont plusieurs masques qu’ils ôtent au fil du temps, après s’être assuré que l’on est bien attachées à eux, la marmaille dans les jupons et trop lâches pour reprendre une vie de solitaire.
M (sort de ses gonds) : Mais ça irait très bien avec Paul si vous ne m’aviez pas détourné l’esprit avec cette idée de remariage !
L : M’enfin, Mathilde, on essayait juste de pimenter ta vie après dix ans de mariage. Excuse-nous de nous intéresser à toi !
M (ne décolère pas) : Vous intéresser à moi ? … Mais vous utilisez mon mariage pour régler vos comptes avec vos… vos échecs personnels. Je ne suis pas comme vous, comme Sandrine… exubérante et … (elle prend un air de dégoût)
L : Et quoi ?
M : Oh ! Et puis vous me faites dire n’importe quoi ! … Sandrine est trop… proche avec moi. Je crois que… qu’elle aime les femmes, voilà !

L : Haha ! … Sandrine… lesbienne ? … … Elle est bien bonne celle-là !

Tous les claviers et les bourdonnements à travers les téléphones se sont arrêtés net dans l’open-space de telle sorte que l’on n’entendait plus que la chef s’exclamer.

C (discrètement à Mathilde) : Ah bon, elle t’a fait des avances ?
M (gênée) : Oui… enfin, c’était pas très clair mais elle m’a tout de même proposé de vivre avec elle.
C (presque choquée) : Non ?
L (retrouvant son calme) : Sérieusement, Mathilde, tu ne vois pas qu’elle, comme nous toutes, cherche à te sortir de la morosité de ton couple.
M (toujours remontée) : Mais mon couple va très bien. Ce week-end avec Paul a été formidable. On s’est vraiment retrouvés. J’en avais besoin. J’avais tort dans mon ressentiment. Il a raison. C’est moi qui m’éloigne de lui avec cette idée farfelue de remariage.
L (excédée) : Mais ouvres les yeux ma fille, tu ne vois pas qu’il te mène en bateau ?
C (du tac au tac) : A Venise… en bateau… hihi ! … (voyant que personne ne rit avec elle) … Pardon !
M (se voulant blessante) : Ecoute Laetitia, je suis désolée de te le dire mais tous les mariages n’aboutissent pas à un échec comme le tien. Moi je crois en le notre avec Paul, que ça vous plaise ou non.
L (a failli s’étrangler) : Mais…
M (la coupant, haussant le ton) : Je n’ai pas les mêmes idées que vous. Je crois en la famille, au rôle d’une épouse. J’en ai marre de subir toutes ces idées qui ne sont pas les miennes. Et tu veux que je te dise ? (elle se lève, menaçante) … je compte accompagner ma belle-sœur à la manifestation contre le mariage pour tous. Voilà un point par exemple qui nous différencie. (Puis elle s’éloigne).
L (s’étrangle pour de bon) : Hein ? … (elle tousse avant de s’emporter) … Mais je rêve ! … (elle se lève et crie à Mathilde qui quitte l’open space) … T’es allée à Venise ou au Vatican ? …

Mais regarde autour de toi… même le pape a abdiqué !

C (parlant toute seule) : Moi j’sais pas trop quoi en penser. D’un côté j’me dis…
L (coupant la parole à Cathy dans son élan) : Tu ne vas pas t’y mettre toi aussi !
C (les yeux rivés à son écran d’ordi et le même sourire qu’en début de journée) : C’est celle-là que je veux, c’est décidé.

L (dépitée) : Génial !

La saga « Mathilde se remarie ! » continue… la suite ici >> !

Publicités
Cet article, publié dans Ecrire, Mathilde se remarie !, Prétexte, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Ce que ça vous inspire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s