J’ai les boules !

Episode 7, saison 1                                                     Episode précédent >>


M
athilde, mariée, 29 ans, dévouée à son mari, nostalgique de ce jour merveilleux de septembre 2002, déjà 10 ans !
Sandrine, célibataire, meilleure amie de Mathilde, 33 ans, l’âge du Christ, rien à foutre, pas croyante, le mariage très peu pour elle, aime faire la fête, danser, boire un p’tit coup… ou deux, s’habiller et transgresser les codes dès qu’elle peut.
Catherine, célibataire, collègue de Mathilde, 38 ans, à fond sur Meetic, veut fonder une famille, elle approche de l’âge critique, rêve d’un mariage en grand avec une robe blanche… elle y croit, le moral toujours au beau fixe !
Laetitia, divorcée, patronne de Mathilde, 2 enfants, la quarantaine, terminé les mecs qui ne s’assument pas, veut profiter des bonnes choses, voyager et rencontrer du monde, se lancer dans un nouveau projet…
Joëlle, mère de Mathilde, 57 ans, veuve depuis 5 ans, habitée par le deuil, les hommes, le mariage, c’est derrière elle…

Sandrine retrouve Catherine dans un salon de thé exotique où cette dernière a l’habitude de se rendre après le travail.

Catherine est assise à une table, son portable à la main et une grosse paille plantée dans la bouche.

S : Bon, qu’est-ce qu’il se passe ?

C (lui tendant son smartphone après avoir aspiré bruyamment sa collation) : Elle est pas mal celle-là, non ? J’adore le voile.
S : Là, c’est pas le moment Cathy. Je ne suis pas venue dans ce… salon de thé pour causer mariage.
C (avec une petite moue d’incomprise) : Ben moi j’aime bien ! (elle avale une boule à travers sa paille) … Tu veux un Bubble Tea ?
S : Hein ? … C’est quoi ça ?
C : Du thé avec un peu de lait et des perles de tapioca dans le fond. C’est taïwanais et c’est super bon !
S : Ils ont pas plutôt un demi ?
C : Prrt ! … Je sais pas. Faut demander !
S : Laisse tomber. Je suis vénère, ça fait deux semaines qu’elle ne m’adresse plus la parole. Pas un mot, rien.
C : Tu l’as appelée ?
S (s’emballant) : Elle ne décroche pas, elle ne répond pas aux sms, ni aux mails…

Pire, elle m’a carrément viré de ses amies sur Facebook !

C (choquée) : Haaan ! … Grave ! Je pensais pas qu’elle en arriverait là. Je savais qu’elle t’en voulait mais pas à ce point ! … Te rayer de Facebook, haan ! …
S : Qu’est-ce qu’elle a, Cathy ? J’ai rien fait pour mériter ça !
C (embarrassée) : Ben, je sais pas… enfin… elle croit…
S : Elle croit quoi ?
C (très embarrassée) : Oh, je sais pas moi. Pourquoi tu me demandes ça à moi ? Demande à Laetitia elle t’expliquera mieux.
S : Pourquoi Laetitia ? … Dis-moi !
C : Et puis y a toute cette histoire de remariage, vos réflexions sur Paul et sa vie commune, ça la saoule je crois. Elle m’a dit à la manif qu’elle voulait passer plus de temps avec Paul et que… ben que tu faisais tout pour qu’elle le quitte.
S (déconcertée) : Quelle manif ? … Moi, je fais tout… mais… je suis son amie… je l’aide juste à ouvrir les yeux… Et puis c’est pas moi qui suis venue la chercher l’autre jour quand elle pleurait dans sa chambre… Je rêve !
C : Ben, à la manif contre le mariage pour tous ! Tu vois, par exemple, elle pense que toi t’es pour et que c’est qu’un des points de divergence entre vous.

S : Mais j’en ai rien à battre, moi, du mariage pour tous ! …

Je ne suis déjà pas pour le mariage pour les hétéros, c’est pas moi qui vais le réclamer pour les homos !
C (étonnée) : Donc t’es contre aussi ?
S : Je ne suis pas contre, je m’en fous je te dis ! Si je m’en mêlais je prônerais pour son abolition.
C : Comme l’esclavage ?
S : Tiens, c’est pas moi qui le dis.

C : Mais qu’est-ce que t’as contre le mariage ? Ca peut être beau de fonder une famille autour de deux êtres qui s’aiment, d’avoir un projet de vie !

S : C’est bon pour les livres d’enfant, Cathy. Ca m’énerve de voir les gens qui ne pensent plus qu’à deux. Si c’est pas un asservissement de la pensée ça !
C : T’exagères. Chacun peut avoir son avis dans un couple.
S : Oh mais bien sûr. Deux avis, une concession et une décision qui annule les deux avis pour la paix des ménages. On connaît la chanson.
C : C’est réducteur tout de même !
S : Ouais sans doute. Je suis énervée, là. Faut que j’arrête de causer. Désolée ! Ca n’a rien contre toi et ton projet de mariage. Je suis très contente pour toi.
C : Merci. Régis est un amour. Il a tout planifié. Ca va être formidable !
S : Ben ouais, il est informaticien comme Nicolas. Il programme, il encode et quand ça bogue, il n’y a plus personne. Espérons que ton Régis soit meilleur que mon frère en mariage. Ma belle soeur a tenu deux ans !
C : T’as un frère, je savais pas. Il est super Régis, je t’assure. Il est bon !
S : N’empêche qu’il faut que je parle à Mathilde ou je vais tuer quelqu’un. Je vais voir avec Joëlle pour arranger ça.

Un serveur s’approche de la table, s’adressant à Sandrine : « Vous avez choisi ? »

S (retournant la carte dans tous les sens) : Euuuuuuh ! … ben… Euuuuuh ! … Oh là ! Non merci, je vais y aller.
C : Tu t’en vas déjà ?
S : Ouais, je crois que j’ai besoin d’un vrai remontant. Une Margarita à la Bodega, ça te dit ?
C : C’est où déjà ?
S : Rue François Miron, dans le Marais !
C (s’étouffant en avalant une boule de tapioca) : Ha ! … Dans le Marais ?

S : Ben quoi, t’as peur qu’on nous prenne pour des gousses ?

Elle éclate de rire …
S : Allez viens, emporte ton milkshake avec tes boules de Geisha, ça pourrait servir ! … Ah ah ah !!!!!
C (se levant et prenant sa veste) : T’es bête !

La saga « Mathilde se remarie ! » continue… Cliquez ici pour la suite >> !

Publicités
Cet article, publié dans Ecrire, Mathilde se remarie !, Prétexte, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour J’ai les boules !

  1. berwisha dit :

    Bonsoir
    Le style m’accroche beaucoup Vais commencer par le début car apparament j’ai zappé les premiers épisodes 🙂

    J'aime

Ce que ça vous inspire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s